28 janv. 2008

Zut, j'ai oublié l'appareil photo !

Samedi 26 janvier 2008 : Rochers de Bellefont par les crètes et en boucle.

La baromètre avait pris une crampe pendant la nuit et c'est bloqué sur Grand Beau Sans Vent avec Nuages en Fond de Vallée. La journée ideale pour trainer en montagne. Et aussi valider un nouvel itinéraire d'approche. Toute la bande de véloskieurs étant retenue par leur "obligations respectives", j'étais seul sur ce coup là....

.....et ça tombe bien, il y avait longtemps que je ne m'étais pas appliqué un bon plan débile. J'opte d'emblée pour une approche train-vélo et une rando en boucle : ce sera les Rochers de Bellefont par leurs crètes, en passant par la Dent de Crolles, le col de Bellefont, Perquelin et le col des Ayes.


Pour l'approche :
Train matinal jusqu'à Brignoud (3,8€) et montée en vélo au col du Coq.
Retour à vélo directe sur Grenoble, ça descend tout le temps.

Petit recit sans photo, j'ai oublié de prendre l'appareil :

Montée humide et froide par Craponoz et un bout de chemin en terre, ceci pour éviter la nationale et la ligne droite raide qui démarre la montée au col. Grand soleil à partir du Baure, je ralentis et roule doucement pour me reposer, profiter de la chaleur, de l'ambiance. Je pose le vélo au parking sous le col. Des voitures, pas trop, essentiellement des gens en raquettes. Bizarre, pas de skieurs ?
Ascension (trop) rapide de la dent de Crolles, pas de vent, neige dure de printemps. Je finis par sortir les couteaux, bien utiles pour franchir le pas de l'oeil skis aux pieds....
Je croise un unique skieur-randonneur qui redescend de la Dent.
Traversée par les crètes : pas une trace, personne, degun ! La neige sèche et portante permet aussi bien de monter que de descendre en glissant sur les peaux, presque du ski-nordique. La cheminée du paradis est un peu plus délicate, car de nous trois (sac, skis, moi) un seul passe à la fois. Va falloir définir l'ordre de passage... moi en dernier. En arrivant au col de Bellefont, l'ascension du départ se rappelle à mon bon souvenir. Je skie (enfin !) jusqu'à la source de la cabane. Là je me pose et je me repose.
Descente rigolote et un peu sanglier sur Perquelin suivi d'une remontée tranquille au Col des Ayes, et toujours pas âme qui vive....L'aprés-midi touchant à sa fin, le neige recommence à durcir, du coup je rejoins le parking en trace direct sans déphoquer, comme ça les skis sont prets à être chargés.

Descente ultra-rapide sur Grenoble sur une route bien séche. Même pas froid !

5 commentaires:

Sébastien a dit…

joli tour, j'aime bien:-)

ricil a dit…

Ouais, joli !!!
Et pas cher !!!

Et le lendemain ? ;-)

PianPian a dit…

Pour dimanche, rebelote, dans Belledonne. Mais c'est C. , la nouvelle inscrite, qui s'y colle pour le CR ....;-)

juju a dit…

Benalors le CR de Dimanche?

PianPian a dit…

Patience, ça va venir.
Toutes façon, zaviez qu'à être là ...