10 mars 2008

Journée tractage à Chamechaude

Comme annoncé ici, les skieurs été conviés ce dimanche à faire don de leur force de tractage (et il en fallait, pour tirer dré dans l'pentu !) pour permettre à Nat' de faire une belle descente sur l'emblématique Chamechaude. Et les véloskieurs étaient de la partie ... !
Départ à 8h du "pont Playmobile" pour Jérome et moi, un peu plus tard (de combien ? grosse interrogation !) pour Seb et Julie, qui, électrifiés, nous rattrapent du coté du Sappey. Après un carambolage entre les deux zigs qui oblige le génial mécano à redresser un garde-boue tordu, ils nous larguent rapidement ... ainsi que pas mal d'autres tracteurs, plus rapides ... mais motorisés, les bougres !
Sur la montée à Chamechaude, j'ai pas grand chose à dire, si ce n'est que j'aurais bien aimé avoir une pause kitkat un peu plus prolongée avant d'attaquer ! Et que l'organisation des "Nat'tracteurs" était impecc' ... Ils étaient entre 20 et 30 accrochés à deux cordes, et, qui tel le rhinocéros laineux poursuivi par les affreux cro-magnons des vieux films de Thierry Donard, se sont imposés une cadence de dingue (on a parlé de 600 m/h ...), et le tout en traçant le plus droit possible ! Pour s'en convaincre, y a qu'a aller voir la trace, qui devrait rester un moment (bon, s'il ne neige pas trop ...).
Après un pot surement mémorable pour le bar du Col (merci Nat'n'Co), redescente tranquille vers Grenoble, un chouïa perturbés par des rafales haineuses, pour finalement retrouver la ville et ses bagnoles garées sur les pistes cyclables ...
ha oui, j'oubliais : la neige était bonne !

9 mars 2008

Alpe du Grand (ça) Serre (à quoi)

Samedi 8 mars 2008.

J'ai eu ouïe dire que faire du ski de rando après du vélo, ou devoir rentrer en vélo après du ski de rando, ç'était pénible.
Parceque fatigué,
parceque mauvaises conditions,
parceque fait nuit,
parceque ... etc....

Qu'importe ! Le ski de rando n'est pas une obligation....

Il se trouve qu'aujourd'hui je voulais me faire une session en station pour travailler le "style" en télémark. Le véloskieur se doit d'être beau en plus d'être fort, ce n'est pas le Lansb-Mag qui me contrediras la-dessus...

Et comme l'occasion fait le larron, je profitais de ce que l'ami F allait faire le derby de la Toudray à l'Alpe du Grand Serre pour m'y faire emmener. F enchainnant avec le derby Transcendance de Vaugany le dimanche, il ne rentrait pas sur Grenoble.
Aussi la solution du retour s'imposa naturellement : à vélo. Après une dernière descente à 17H00, le temps de récupérer le vélo, charger le barda, discuter un peu et dire au-revoir, j'étais rendu à Grenoble à 18H45.

Ca paaaassssse ..... et c'est passé.

4 mars 2008

Mobilité douce selon MW

Les véloskieurs sont doucement mobiles...

Mountain Wilderness organise une réunion du groupe de travail Mobilité douce le jeudi 6 mars 2008 à 18 h à la Maison de la nature et de l'environnement de Grenoble.
La mobilité douce selon MW, ça ressemble à ça.

3 mars 2008

Hiver 57

Encore un recommandé à aller chercher à la Poste... Et puis le mauvais temps qui arrive... Décidement, pas le temps d'accorder une journée entière pour skier... Oh bah alors on va prendre vite fait la voiture pour faire un Chamechaude en vitesse....
Et si on réflechissait un peu pour se rendre compte que la voiture n'est pas si rapide que ça par rapport à d'autres moyens de transport plus doux...
La preuve en images et en chiffres.
video
Et la rencontre à la descente avec le distilleur ambulant stationné à Corenc pour qq jours a merveilleusement complété cette matinée, avec les histoires de l'ancien du Sappey me racontant ses deux saisons (57 et 58) au col de Porte (à l'époque il n'y avait que 2 téléskis) où il s'amusait de voir monter les gars de Grenoble, en vélo, ski embarqués, pour profiter de la neige du col...
Comme quoi, on n'a rien inventé...

Press people: on n'arrête plus les véloskieurs!

Après avoir fait deux télés, après avoir fait la presque une du canard Grenoblois, les véloskieurs vont encore plus loin (oui je sais ça fait pas du tout modeste comme intro, mais c'est rigolo!). Je vous conseille donc de lire le Montagne Magazine du mois du Mars 2008 qui vient de paraitre... On y trouve un excellent Edito, ainsi qu'un excellent article en page 26 écrit par Béa sur un des moyens de "changer d'approche": vous aurez bien sur deviné qu'il s'agit du véloski!